Fiche de l'initiative

Titre Renforcement de la résilience de l’écosystème de l’oasis IGUIWAZ aux impacts du changement climatique et amélioration des capacités d’adaptation face à la diminution des ressources en eau et à la dégradation des sols
Zone d'intervention Oasis de IGUIWAZ, Commune Rurale de Tamanart, Province de Tata, MAROC
Région Souss-Massa
Objectifs

Améliorer la résilience de l’écosystème de l’oasis d’Iguiwaz et renforcer la capacité de la communauté à faire face aux changements climatiques, y compris la variabilité (en particulier la baisse des ressources en eau engendrée par l’augmentation des températures et la diminution et l’instabilité des précipitations), à travers la gestion raisonnée de l’eau, l’amélioration de la résilience du système d’agroforesterie, le renforcement des capacités d’adaptation de la communauté, et l’instauration d’une politique de dialogue participatif au niveau local.

Partenaires institutionnels
  • Direction du Développement et de la Coopération suisse (DDC).
  • Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)
  • Agence du sud/ POS/PNUD
  • Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL)
  • Commune Rurale (CR) Tamanarte
  • Association Tiflit des Usagers des Eaux Agricoles
Partenaires d'éxécution
  • Fond pour l’environnement mondial (FEM)
  • Programme Community-Based Adaptation (CBA)
  • Programme de Micro-Financements (PMF)
  • Agence du sud/ POS/PNUD
Description
  • Facilitation de l’accès à l’eau et mise en place d’un système d’irrigation raisonnée ;
  • Amélioration de la résilience de l’écosystème oasien, à travers des plantations pilotes d’essences agricoles et forestières adaptées à la sécheresse et favorisant la stabilisation et la régénération des sols, tout en permettant à la communauté locale de développer des activités génératrices de revenus ;
  • Mise en œuvre d’un programme de formation et de renforcement des capacités d’adaptation de la communauté, autour des axes suivants : gestion collective et durable des ressources en eau, arboriculture et gestion raisonnée des cultures, techniques pastorales et entretien de l’écosystème forestier.

Les actions concernent :

  • Creusement d’un puits collectif et construction d’un local technique
  • Installation de la conduite de distribution
  • Installation d’un système d’irrigation goutte-à-goutte sur une superficie de 3,5 hectares.
  • Installation d’un système de pompage solaire collectif
  • Construction d’un bassin d’accumulation de 100 m3
  • Plantation de variétés résistantes de palmiers-dattiers, d’arbres fruitiers et de cultures fourragères.
  • Formation sur les techniques de l’agro-écologie
Type de l'initiative Renforcement des capacités
Lieu -
Photo
Montant d'investissement 894.400 DH
Date démarrage 01/01/2010
Date clôture 01/01/2013
Durée 4 ans
Potentiel d'atténuation / adaptation

L’oasis de Tamanarte est réputée par la production des dattes et du maraichage Beldi avec un patrimoine semencier important pour les clones locaux adaptés au climat local en particulier les oignons, les navets, la carotte et le melon. La preservation de ce patrimoine et de son savoir faire necessite la création d’une structure organisationnelle encadrée, dédiée à  l’adaptation de cet écosystème aux changements climatiques. 

  • Potentiel hydrique  fragile ( sources, khettara, séguia et puits), est généralement utilisée pour irriguer les palmiers dattiers, d’autres arbres fruitiers (figuiers, grenadiers,…) et des cultures sous étage dont le maraîchage. Ce potentiel est géré par la Jmaa.
  • SAU irriguée des oasis de la commune 1340  ha   dont 105 ha de maraichage dont 10 % consacrée aux semences